LE RÉSEAU IN-TERRE-ACTIF

Un outil d'éducation et d'engagement pour de jeunes citoyens solidaires

Journée mondiale de lutte contre le paludisme

primaire 2e cycle 3e cycle   secondaire 1e cycle 2e cycle
  1. Description de la journée
  2. Actions proposées
  3. Outils pédagogiques
  4. Liens d'intérêt

Description de la journée

Le paludisme, aussi appelé «malaria», est un fléau qui touche plusieurs régions du monde : l’Afrique, l’Amérique du Sud et centrale, le Sud de l’Asie et le Nord de l’Océanie. Le paludisme est une maladie parfois mortelle qui s’attaque à tous les groupes d’âges et qui est particulièrement dangereuse pour les jeunes enfants, les femmes enceintes et les personnes vulnérables. Il se contracte par une piqûre d’un insecte infecté par le parasite "Plasmodium", qui se multiplie dans le foie avant de s’attaquer aux globules rouges. Les premiers symptômes d'infection les plus courants sont la fièvre, les céphalées (maux de tête), l'endolorissement des muscles, la diarrhée, les maux de ventre, les frissons et les vomissements. Ces symptômes apparaissent généralement de 10 à 15 jours après avoir été piqué par un insecte infecté. Sans traitement médical approprié, les personnes atteintes du paludisme peuvent mourir rapidement.

La malaria a un impact économique sur les pays où elle est répandue. En effet, lorsqu’une partie significative de la population est infectée, cela entraîne une perte de croissance économique puisque les gens malades ne peuvent travailler et aller à l’école. Cela engrenge également un cercle vicieux de pauvreté qui touche particulièrement les populations les plus démunies puisque les gens malades doivent parfois s’appauvrir pour payer leurs soins médicaux, même si ceux-ci ne sont pas très élevés. Dans les pays fortement touchés, les dépenses de l'État pour combattre cette maladie peuvent être exorbitantes, allant jusqu’à 40 % des dépenses de santé publique.

Dans plusieurs pays touchés par le paludisme, les soins médicaux ne sont pas accessibles à toute la population. Les moyens les plus efficaces pour lutter contre ce fléau demeurent donc la prévention par la sensibilisation et l'information, ainsi que l’utilisation de moustiquaires enduits d’insecticide.

C’est dans le but d'attirer l'attention sur les mesures qui sont en place et sur l'importance de se mobiliser contre cette grave problématique que le 25 avril a été désigné comme étant la Journée mondiale de lutte contre le paludisme.

 

Quelques chiffres et statistiques sur la malaria :

- En 2013, 198 millions de personnes ont été infectées par la malaria. 584 000 personnes en sont décédées.

- 90% des décès en lien avec le paludisme surviennent en Afrique subsaharienne, principalement chez les enfants de moins de 5 ans.

- Dans le monde, un enfant décède des suites de la malaria à chaque minute.

- Grâce aux mesures de prévention prises aux quatre coins du monde, les décès reliés au paludisme ont diminué d'environ 50 % depuis l'an 2000.


Actions proposées

- Écrivez une lettre à votre député fédéral en lui demandant de faire des pressions pour que le Canada augmente sa contribution au Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme.

- Organisez un kiosque d'information dans votre école pour sensibiliser les élèves et le personnel aux impacts de cette maladie sur les populations du Sud.

- Renseignez-vous avant de partir en voyage : vérifiez si votre destination est propice aux infections paludiques et, si c'est le cas, prenez les mesures nécessaires pour vous protéger (pilules antipaludéennes, vêtements longs, moustiquaire, etc.).


Outils pédagogiques

Rallye informatique "À la découverte de l'Afrique" - À la découverte du Rwanda

Trousse pédagogique "À la découverte du continent africain" : la malaria au Rwanda


Liens d'intérêt

Journée mondiale de lutte contre le paludisme - OMS

Le paludisme - Voyage.gc.ca

Paludisme - OMS

Programme mondial de lutte antipaludique - OMS

Rapport 2014 sur le paludisme dans le monde - OMS