LE RÉSEAU IN-TERRE-ACTIF

Un outil d'éducation et d'engagement pour de jeunes citoyens solidaires

Album thématique : "Comprendre pour agir : Les changements climatiques"

primaire  3e cycle   secondaire 1e cycle  
  1. Glossaire
  2. Découvrez la signification des petits animaux qui figurent en bas de chaque page
  3. Sources

Cet album destiné aux jeunes et aux intervenants du 3è cycle du primaire et du 1er cycle du secondaire vise à analyser certaines des principales causes et conséquences du réchauffement climatique actuel, ainsi qu'à découvrir des alternatives et à poser des gestes concrets afin de limiter l'ampleur du phénomène.

 

 

Vous désirez appuyer le Réseau In-Terre-Actif dans sa démarche de développement d'outils pédagogiques de sensibilisation ? N'hésitez pas à nous contacter au rita@in-terre-actif.com pour nous faire part de :

  • Utilisation faite de l’album en classe ;
  • Quelques défis réalisés par les élèves et/ou la classe en lien avec la thématique ;               
  • Découvertes et/ou apprentissages sur le thème des changements climatiques ;     
  • Évaluation de l’outil et/ou idées de thématiques à traiter lors d’un prochain album.

Téléchargez l'album (basse résolution)

Téléchargez le guide pédagogique de l'enseignant

Glossaire

Pages 4-5

Ère de glaciation : Période très froide et où les continents sont principalement recouverts de glace.

Gaz à effet de serre (GES) : Gaz qui emprisonnent une partie des rayons du soleil et les redistribuent dans l’atmosphère sous forme de radiations qui créent un réchauffement du climat.

Rayons infrarouges : Les infrarouges sont des rayons du soleil. Ils sont invisibles et sont responsables de la chaleur. Ils chauffent la matière qu'ils touchent. Ce sont les infrarouges qui réchauffent la terre et qui la maintiennent à une température moyenne de 17/18° celsius. Sans le rayons infra rouges, aucune vie sur terre ne serrait possible.

Écosystème : Ensemble d’organismes vivants qui interagissent entre eux et avec leur milieu.

Empreinte écologique : Superficie terrestre nécessaire pour pourvoir aux divers besoins (production, consommation, etc.) d’une personne humaine. Calculée en hectares.

Combustibles fossiles : Carburant produit à partir de pétrole, de gaz naturel ou de charbon.

Pages 6-7

Sables bitumineux : Mélange de pétrole brut, de sable, d’argile minérale et d’eau.

Hydroélectricité : Électricité produite à partir de l’énergie issue de la force d’un débit d’eau.

Énergie renouvelable : Source d'énergie naturelle se renouvelant assez rapidement pour être considérée comme étant « inépuisable ».

Écoénergétique : Qui permet de réduire ou d’économiser sur la consommation d’énergie.

Pages 8-9

Tramway : Moyen de transport en commun, parfois électrique, à circulation sur rails.

Pages 10-11

Éco-centre : Centre permettant aux citoyens d’une ville de se débarrasser des objets/déchets encombrants ou nécessitant un traitement spécial.

Matières résiduelles : Matière et objet périmés, rebutés ou autrement rejetés, qui sont mis en valeur ou éliminés.

Pages 12-13

Photosynthèse : Processus biochimique permettant aux végétaux de transformer l’eau et le CO2 en matière organique pour se nourrir.

Élevage intensif : Forme d’élevage à grande échelle visant à augmenter la productivité et l’efficacité par toutes sortes de moyens (au détriment de la qualité de vie des animaux).

Monoculture : La culture d’une seule espèce de végétaux/plantes sur un territoire donné.

FSC : Forest Stewardship Council (Conseil de soutien de la forêt), signifie que la fabrication du produit garantit la gestion durable des forêts.

Coltan : Minerai noir ou rouge-brun contenant deux minéraux, la colombite et la tantalite.

Biodiversité : L’ensemble des espèces vivantes que l’on retrouve sur la planète Terre.


Découvrez la signification des petits animaux qui figurent en bas de chaque page

 

P. 2 : Colibri 

Le colibri, c'est bien connu, est un animal fantastique : il possède le battement d'ailes le plus rapide (jusqu'à 200 battements par seconde !), peut peser aussi peu que 2 grammes dans sa plus petite forme, absorbe une quantité de sucre équivalente à la moitié de son poids total en sucre chaque jour... Quel animal étonnant !

Cependant, comme bien d'autres espèces, le colibri est menacé par les changements climatiques et les modifications des écosystèmes que ceux-ci engendrent...

Découvrez le monde fascinant des colibris : http://www.coq.qc.ca/info_oiseaux/colibri.htm

P. 3 : Castor

Le castor du Canada est l'emblème officiel de notre pays. C'est un animal extrêmement débrouillard et travaillant : il arrive même à construire seul des barrages qui contrôlent le niveau d'eau des bassins environnants ! Grâce à cette technique, le castor est l'un des seuls animaux qui crée et entretient des zones humides. Il contribue donc activement à la diversification de la faune et de la flore des régions où il habite.

Sois un "castor bricoleur" et personnalise toi-même ton album sur les changements climatiques !

Pour en savoir plus sur les castors et leur rôle primordial sur l'écologie : http://www.gan.ca/animaux/castors.fr.html

 

 

 P. 4 : Abeille

Les abeilles sont responsables de près de 80% de la pollinisation (le mode de reproduction des plantes par le transport du pollen effectué par les insectes) dans le monde. La disparition des abeilles serait donc très dangereuse pour la fécondité des végétaux en général.

Cependant, à cause de l'utilisation massive des pesticides et de la disparition des sites où les abeilles font leurs nids, celles-ci sont aujourd'hui menacées d'extinction. Indirectement, ceci met en jeu la survie de dizaines de milliers d'espèces sur la planète.

Pour en apprendre plus sur la menace qui pèse sur les abeilles : http://www.ecotidien.fr/2009/09/attention-abeilles-en-voix-de-disparition/comment-page-3/

 P. 5 : Plancton

Le plancton (ensemble de petits organismes aquatiques) est indispensable au bon équilibre des écosystèmes sur la Terre. Il constitue le premier maillon des chaînes alimentaire sous-marines.

Malheureusement, à cause du phénomène des changements climatiques, la composition chimique des océans est modifiée (par exemple, ils contiennent davantage de CO2). Cela compromet le développement du plancton.

Pour en apprendre davanatge sur le rôle essentiel du plancton : http://www.plancton-du-monde.org/du-plancton-et-des-hommes/dossiers-du-plancton.html

 

 

P. 6 : Caméléon 

Le caméléon fait partie des reptiles à sang-froid qui arrivent à réguler par eux-mêmes la température de leur corps. Par les minuscules écailles de leur peau, ils captent soit la chaleur (du soleil), soit la fraîcheur (du sol, de l'eau) venue de l'extérieur. Ils alternent entre les deux modes afin de maintenir leur température à un niveau propre à leur survie, et ce, depuis des millénaires.

Voici un bel exemple d'utilisation des énergies vertes !

Pour lire sur le caméléon et le thermosolaire : http://www.thermosolaire.com/fr/thermo.htm

 P. 7 : Poisson "Hatchetfish"

Le "hatchetfish", qui vit dans les grands fonds marins,  fait partie des rares espèces qui ont la possibilité de produire leur propre lumière par le biais d'un processus naturel que l'on appelle la "bioluminescence". Ce procédé chimique témoigne de la grande capacité des animaux à s'adapter parfaitement à leur milieu sans pour autant le détruire.

Si un poisson peut produire de la lumière sans compromettre l'environnement , les hommes devraient arriver à en faire autant !

Pour mieux connaître le "hatchetfish" (en anglais) : http://www.seasky.org/deep-sea/hatchetfish.html

 

 

P. 8 : Tortue 

La tortue est un symbole écologique parlant : en plus de vivre dans une habitation écologique (sa propre carapace), elle transporte sa maison sur son dos !

Cependant, ce "voyageur" infatigable est actuellement menacé par la grande pollution que subissent les zones aquatiques et les bouleversements des écosystèmes causés par les changements climatiques.

Pour découvrir les tortues de mer qui sont actuellement menacées d'extinction : http://www.dinosoria.com/tortue_mer.htm

 P. 9 : Escargot

L'escargot, qui se déplace également avec sa maison sur le dos, est un excellent indicateur de la  pollution grandissante qu'occasionnent les modes de transport non-écologiques.

Effectivement, l'escargot est un "bio-indicateur" de contamination de l'eau, de l'air et de la terre. Cela signifie que les substances chimiques que l'on retrouve dans ce qui compose l'environnement de l'escargot sont présentes de façon concentrée dans son organisme. Plus on pollue, plus les escargots sont "intoxiqués".

Pour en savoir plus sur les bio-indicateurs : http://www.cnrs.fr/cw/dossiers/dosbiodiv/index.php?pid=decouv_chapC_p1_d1&zoom_id=zoom_d1_5

 

 

P. 10 : Ver de terre 

Le lombric (ver de terre) joue un rôle très important au sein de la nature puisqu'il est un décomposeur. Cela veut dire qu'il décompose la matière organique morte présente dans les sols, comme les restes de plantes ou d'animaux morts, les excréments, etc.

Par ce processus, le ver de terre permet également de faire remonter à la surface certains bons nutriments qui enrichissent la terre et les micro-organismes qui y vivent. C'est pour cette raison que l'on utilise souvent les lombrics pour faciliter le compostage ; on appelle cette technique le "vermi-compostage" ou le "lombri-compostage".

Apprenez-en sur l'importance biologique du lombric : http://www.thecanadianencyclopedia.com/index.cfm?PgNm=TCE&Params=f1ARTf0002488

 P. 11 : Bousier

Le bousier est un petit insecte appartenant à la famille des scarabées et dont les excréments des autres animaux constituent la totalité de l'alimentation. Cette pratique des plus étranges est cependant très utile ; elle contribue à la création d'engrais naturel qui nourrit les sols et améliore leur fertilité, tout en protégeant les animaux des substances néfastes qui émanent des excréments en décomposition à l'air libre.

Sans en faire autant que le bousier, les humains peuvent certainement participer à leur façon à la revalorisation des matières résiduelles !

Vous êtes intrigué par le bousier ? : http://www.insectomania.org/doc/pdf.ima/bousier.pdf

 

 

P. 12 : Grand pic

Le grand pic est un oiseau particulièrement menacé par le phénomène de la déforestation massive auquel la planète est présentement confrontée. Plus on coupe d'arbres, moins celui-ci arrive à subvenir à ses besoins.

Le grand pic recherche activement les arbres morts ou en processus de décomposition afin de s'en nourrir. Une fois son estomac bien rempli, les trous qu'il laisse dans les troncs des arbres servent à d'autres espèces animales. Elles y trouvent refuge, s'y reproduisent ou y cachent de la nourriture.

Si on n'arrête pas de couper des arbres de façon irresponsable, le grand pic ne pourra plus continuer à jouer son rôle vital au sein des forêts du Canada et, par le fait même, un grand nombre d'espèces sauvages en subira les conséquences.

Le grand pic en Amérique du Nord : http://www.ccfm.org/ci/rprt2005/French/pg31-47_1-2-3.htm

 P. 13 : Écureuil

Les écureuils du Nord du Canada sont un bon exemple pour illustrer les impacts des changements climatiques sur les animaux vivant en forêt. En à peine 15 ans, les bouleversements de la température ont modifié les habitudes de reproduction et d'alimentation des écureuils. Certains gênes se sont même modifiés afin d'affronter les températures plus chaudes.

De plus, les épinettes du Nord canadien produisent maintenant plus de glands qu'auparavant en raison des températures plus clémentes. Bien entendu, les glands sont la principale source de nourriture des écureuils, ce qui les avantage particulièrement.

On peut donc dire que les écureuils ont su s'adapter très rapidement au réchauffement de la planète. Mais tous les animaux arriveront-ils à en faire autant ?

Pour lire sur le dégel de l'Arctique et, entre autres, les écureuils du Yukon : http://www.radio-canada.ca/actualite/decouverte/dossiers/80_arctique/1a.html

 

 

P. 14 : Tardigrade

Le tardigrade est l'une des espèces les plus résistantes de la planète ; mesurant à peine plus de 2 mm, il peut survivre aux conditions climatiques les plus extrêmes qui soient !

Ayant la capacité de se vider de son eau, de la remplacer par un sucre qui protège ses organes et de se "momifier", il peut ensuite revenir à la vie même après avoir été congelé pendant des millénaires ! Pas étonnant qu'on lui attribue le titre de "champion toute catégorie de la résistance animale" ! Devrons-nous nous inspirer de lui afin de combattre les changements climatiques actuels ?

Le tardigrade, superchampion de la résistance animale ! : http://www.econologie.com/le-tardigrade-articles-2743.html

 P. 15 : Papillon

Avez-vous déjà entendu parler de l'effet papillon ? C'est cette célèbre théorie qui dit qu'un simple battement d'aile du papillon peut déclencher un tsunami à l'autre bout de la planète... Ce que nous devons y comprendre, c'est que tous nos petits gestes peuvent avoir un lourd impact, et ce, même si cela n'est pas apparent au premier regard.

Quel lien peut-il bien y avoir entre ma (sur)consommation d'énergie et une innondation en Asie ? Eh bien, la pollution engendrée par la production d'électricité est assez importante pour changer la composition de l'atmosphère et amplifier la force des catastrophes naturelles autour du globe...

Nos gestes sont porteurs de conséquences et de messages : quel genre d'acteurs voulons-nous être pour la planète et ses habitants ?

À NOUS DE LE CHOISIR : passons à l'action dès maintenant afin de lutter contre les changements climatiques et de limiter leurs impacts !!!

 

 


 

Sources

 

Références des informations citées dans l'album pédagogique sur les changements climatiques :

  

Pages 4-5

1 V.Battaglia, surhttp://www.dinosoria.com/glaciaire.htm

 

2  http://www.radio-canada.ca/Nouvelles/dossiers/Kyoto/pop_1a_2.html 

 

3 Rapport 2007 du GIEC synthétisé pour les non-spécialistes par Greenfacts   

   http://www.greenfacts.org/fr/changement-climatique-re4/index.htm

 

4 Rapport 2007 du GIEC synthétisé pour les non-spécialistes par Greenfacts   

   http://www.greenfacts.org/fr/changement-climatique-re4/index.htm

  

 

Pages 6-7 

5 Industrie Canada http://www.ic.gc.ca/eic/site/trm-crt.nsf/fra/rm00214.html

 

6 http://www.parl.gc.ca/information/library/PRBpubs/prb0704-f.htm

 

7 http://www.goodplanet.info/goodplanet/index.php/fre/Energie-climat/Energies-fossiles/Energies-fossiles/(theme)/272

  

 

Pages 8-9 

8 http://www.statistiques-mondiales.com/etats_unis.htm

 

9 http://www.megapole.org/Mobilite-urbaine-a-Shangai.html

  

 

Pages 10-11 

10 http://www.ec.gc.ca/EnviroZine/french/issues/42/feature1_f.cfm

 

11 http://www.taimyo-f.net/article.php3?id_article=19

     Pour en savoir plus, rechercher sur Internet : Great Pacific Garbage Patch

 

12 http://www.chrisjordan.com/

       Exposition de Chris Jordan, Running the Numbers, an American Self Portrait

 

13 http://www.greenpeace.org/france/news/l-estonie-ouvre-une-enqu%C3%AAte-sur-le-probo-koala

 

14 http://www.veolia-finance.com/veolia-eau-realisera-en-australie-le-premier-projet-de-recyclage-de-l%E2%80%99eau-pour-des-clients-industriels.html

  

  

Pages 12-13

15 http://www.alterpresse.org/spip.php?article7728 (*** La référence est rattachée à l'encadré "Poursuis ta recherche", en haut de la page 12, à droite***)

 

16 http://www.planete-attitude.fr/group/alertenaturefrets

 

17 http://www.eyrolles.com/Sciences/Livre/deforestation-causes-acteurs-et-enjeux-9782849501948